HOME OF THE FINEST AUDIO EQUIPMENT

 

l a   p r e s s e   e n   p a r l e - DAYENS Menuetto

 
 

 

Dayens Menuetto. Une tuerie a 980 euros seulement !

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler d’un ampli intégré très, très, très accessible.

Alors bien sûr, il ne s’agit pas de le comparer au Pass INT60 ou autres amplis présentés dans ce blog précédemment, mais à 980€ttc, je ne vois pas quoi lui reprocher. Voilà, ça c’est dit. Dans cette gamme de prix, c’est un killer.

Le Menuetto est plutôt mignon dans cette livrée noire, de petite taille (105 x 230 x 350 mm) avec sa diode vert clair qui lui donne un charme immédiat, un sentiment accentué par la prise en main. En effet, le poids semble bien supérieur à ce que l’on peut imaginer d’une petite boite – Et oui, 7kg sur la balance (la faute à l’alimentation surdimensionnée).

Dayens est une nouvelle marque en provenance de Serbie. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que même si la main d’œuvre est meilleur marché, le designer n’y est pas allé de main morte sur le schéma et les composants retenus.

·      1 transformateur toroïdal de 200 VA

·      Condensateur électrolytiques 2 × 15.000uF Mundorf MLytic® de qualité audio Grade pour l'alimentation

·      Condensateur Mundorf MCap ZN en feuille d'étain pour l'étage d'entrée

·      Une paire de transistors de sortie bipolaires par canal japonais

·      Potentiomètre ALPS RK27MC Blue Velvet motorisé contrôlé par une carte séparée

·      Chemin du Signal propre et court

·      Relais Omron

Résultat, ça s’entend !

Enfin, il faut lui laisser le temps, car il a besoin de chauffer pour donner le meilleur,

Au départ, l’écoute est un peu montante puis tout se met rapidement en place, le grave est même surprenant pour ce petit ampli.

Avec 50 W/8ohms, il matche très bien avec les ALTEC naturellement. Le Menuetto est facile et propose une écoute pleine, très dynamique, avec une belle articulation. Le niveau de détail est plutôt élevé pour cette gamme de prix.

Franchement, l’écoute m’a bluffé sur les voix comme sur des morceaux instrumentaux. En ce moment passe en boucle le dernier Brad Meldhau et je ne m’en lasse pas (surtout la reprise de « And I love her ». La voix de Mariza, fabuleuse chanteuse de fado, que j’ai rapporté de mes vacances, présente une présence et un naturel très plaisant.

Le SACD de Vanessa Fermandez « Use Me » excellemment bien enregistré est un très bon révélateur du niveau de détail de cet ampli.

En conclusion, le Menuetto est une réelle réussite à considérer pour être le cœur d’un système économique sans sacrifier le côté musical ou pour alimenter un second système à la maison ou à son bureau.  Dayens est une marque qu’il faudra considérer à l’avenir. Son rapport musicalité/prix est remarquable. Le client aura l’assurance d’en avoir pour son argent. Rien à voir avec un produit chinois ou asiatique, dont il ne vaut mieux pas dévisser le capot. Ici c’est du solide qui respire la bonne santé !

Dayens est une vraie belle surprise pour moi. J’aurai du me méfier quand Neil Clowes, grand amateur d’électroniques à tubes (EAR Yoshino, Leben …) et de marques réputées pour leur musicalité (Acoustic Revive, Oyaide, Zyx…) m’a proposé de découvrir cet ampli à transistor.

Bravo à lui d’avoir déniché cette marque et merci de sa confiance pour le prêt de se matériel qui sera très prochainement disponible dans la boutique de Voir & Emouvoir.

Le Menuetto est vendue avec une télécommande qui permet de piloter le volume.
Puissance : 50w/8 ohms – 70w/4 ohms

Entrées : 4 RCA

Sortie : Bornier HP pour une paire d'enceinte

Réponse en fréquence : 1Hz-200kHz

Rapport S/B : > 92dB

Poids : 7 kg

Par Laurent MANO – Voir et Emouvoir.

 

 

 

HOME OF THE FINEST AUDIO EQUIPMENT